Colloque : 70 ans de relations France-Népal

Lundi 03 juin 2019

15 rue de Vaugirard, 75006 Paris

au Palais du Luxembourg

COMPTE RENDU
70 ans de relations France-Népal

Introduction

Le 3 juin 2019, une vingtaine d’intervenants et près de 150 participants se sont réunis au Palais du Luxembourg (salle Clemenceau), à l’occasion d’un colloque commémorant les 70 ans de l’établissement de relations diplomatiques entre la France et le Népal, mais aussi l’ascension de l’Annapurna par l’équipe de Maurice Herzog et pour échanger autour de différentes tables rondes thématiques. 

Ce colloque a été organisé par le Collectif France Népal, en étroite collaboration avec le groupe interparlementaire d’amitié France-Népal du Sénat, présidé par M. Raymond VALL, Sénateur du Gers.

8h30 – ACCUEIL DES PARTICIPANTS

Les participants ont été accueillis au Palais du Luxembourg par l’équipe du Collectif France Népal dès 8h30.

Un stand photos a été mis à leur disposition pour immortaliser ce moment. 

M. Anujan MOHANARAJAH, membre fondateur du Collectif France Népal, et M. Victor BIELLY, vice-président du Collectif France Népal, ont fait un discours d’accueil avant de donner la parole pour les premières allocutions et interventions.

9h00 – 10h00  ALLOCUTIONS INSTITUTIONNELLES

Les participants ont débuté la journée à 9h00 avec les allocutions institutionnelles. 

M. Raymond VALL, président du groupe interparlementaire d’amitié France-Népal au Sénat, a fait l’honneur d’ouvrir ce colloque, suivi de Mme Véronique RIOTTON, présidente du groupe d’amitié à l’Assemblée nationale.

S.E. M. Dipak ADHIKARI, ambassadeur du Népal en France, M. Binod KHAKUREL, président du Collectif France Népal, sont ensuite intervenus. S.E. M. François-Xavier LEGER, ambassadeur de France au Népal, qui n’avait pas pu effectuer le déplacement depuis Katmandou a néanmoins délivré son discours par vidéo enregistrée et projetée à l’assistance. 

Ces différentes allocutions ont porté un message fort, appelant à renforcer davantage encore les relations entre la France et le Népal dans les années à venir, tant au niveau institutionnel qu’au niveau culturel, économique et environnemental.

MODÉRATION ET ANIMATION DES TABLES RONDES THÉMATIQUES

M. Binod KHAKUREL et M. Alain SCUDELLARO, maire de Lamothe-Goas (Gers), après avoir présenté chaque intervenant, ont tour à tour animé les débats sur les différents thèmes annoncés, puis ont synthétisé les interventions. L’animation et l’articulation entre les différentes thèmes ont été faites par M. Anujan MOHANARAJAH et M. Victor BIELLY.

10h00 – 10h45 ÉCONOMIE

Président du débat : M. KHAKUREL.

Rapporteur : M. SCUDELLARO

M. Min BAHADUR, entrepreneur népalais dans le transport maritime et vivant depuis de nombreuses années en France, a ouvert le feu des interventions de la journée par la présentation des réalités économiques et commerciales au Népal, initiant ainsi un échange riche avec la salle.

11h00 – 11h45 SANTÉ & MÉDECINE

Président du débat : M. KHAKUREL

Rapporteur : M. SCUDELLARO

Les participants ont ensuite été invités à écouter la présentation du Dr. Yves PRUNIER, médecin urgentiste savoyard et coordinateur du Collectif des médecins pour le Népal, France Nepal Medical Group.  Il a assuré de nombreuses formations médicales de secourisme au Népal, à Katmandou et dans différents villages. Les responsables de plusieurs associations représentées parmi l’auditoire et travaillant dans le domaine de la santé au Népal, sont intervenus pour illustrer ces interventions. Les associations désirant mettre en place une de ces formations sont invitées à se rapprocher du Dr. Yves PRUNIER et du France Nepal Medical Group.

11h45 – 12h15 UN APERÇU DE LA LITTÉRATURE NÉPALAISE

Président du débat : M. KHAKUREL.

Rapporteur : M. SCUDELLARO

M. Ram PANDAY, professeur de népali à l’INALCO, a émerveillé la salle en récitant des poèmes en népali pour illustrer l’immense richesse de cette langue. Ainsi les vertus poétiques de nos langues respectives, le népali et le français, constituent un trait commun supplémentaire entre les deux pays.

12H15 – 13H00 REMISE DE PRIX

La célébration de ce 70e anniversaire apermis d’initier une remise de prix annuelle à différents acteurs œuvrant, dans leurs domaines respectifs, à l’approfondissement des relations franco-népalaises. Il s’agit de mettre en lumière la contribution de ces différents acteurs.

Un jury présidé par Mme Martine BASSEREAU, ancienne ambassadrice de France au Népal, a sélectionné onze personnes oeuvrant dans différents domaines, pour leur attribuer à ce titre, un certificat d’excellence, que Monsieur le Président Raymond VALL,  Madame la Députée Véronique RIOTTON et Monsieur l’Ambassadeur Dipak ADHIKARI, ont eu le plaisir de leur remettre.

Ces contributeurs ont ainsi été mis à l’honneur pour leur investissement personnel et professionnel dans les relations entre les deux pays.

Les personnes récompensées cette année sont les suivantes :

Les personnes de l’année

Mme Marie-Christine CABAUD 

Marie-Christine CABAUD  est un nom que tout le monde connaît dans le milieu franco-népalais. Elle a dirigé les études népalaises et enseigné le népali à l’INALCO durant plusieurs décennies. Elle est l’auteur du Dictionnaire Népali – Français, du Manuel de népaliet d’autres ouvrages concernant le népali.

M. Min BAHADUR

Min est un entrepreneur népalais, marié avec une française. Il a fait ses études en transport maritime. Il enseigne cette matière et dirige une entreprise dans le même secteur. Il est très engagé dans le domaine social.

Les entrepreneurs de l’année

M. Prasanta UPRETY

Prasanta est un infatigable jeune entrepreneur népalais vivant en France. Il a été naturalisé français en 2013 et a ouvert deux restaurants en 3 ans. Très actif et engagé dans le social, chaque mercredi, il consacre sa journée aux personnes sans-abri en leur cuisinant des bons repas népalais.  C’est également un champion pour le don de sang, il a déjà donné son sang plus d’une cinquantaine de fois jusqu’à ce jour. 

M. Shiva Ram BHANDARI

Shiva Ram est un jeune entrepreneur népalais à Paris qui s’est donné un défi :faire des crêpes aux parisiens. Il dirige deux belles crêperies aux portes du Grand Rex à Paris. Toujours disponible pour aider les autres, il est très engagé dans le domaine social et paticipe activement à promouvoir les relations entre la France et le Népal.

Les fondateurs des associations

M. Alain SCUDELLARO

Alain, Maire de Lamothe-Goas, est co-fondateur de l’association GERS-HIMALAYA. Celle-ci est en France, l’une des plus actives parmi celles œuvrant pour le Népal. Il a fait connaître le Népal à travers tout le département du Gers et bien au-delà. À un niveau plus personnel, il a adopté un enfant au Népal qui s’appelle Nathan. Le Népal est sa vie. Alain est certainement l’un des meilleurs exemples de l’affection que nous portons au Népal.

M. Maurice DUCHENE 

Maurice vit plus de temps au Népal qu’en France, il est presque népalais. Président de l’association ICE-HIMALAYAS, il sillonne les glaciers et les grottes de l’Himalaya et constate l’effet du changement climatique. Il connaît ces glaciers et ces grottes par cœur. Très dynamique, il organise toujours de nombreuses manifestations à Katmandou et dans les villages.  Pour lui aussi, le Népal est sa vie.

Le photographe de l’année

M. Philippe STIMARIDIS

Philippe est un passionné de photographie. Il fait connaître le Népal à travers ses magnifiques photos qu’il expose très souvent à travers la France. Depuis presque 20 ans, Il immortalise les instants riches  des manifestations franco-népalaises.

Le médecin de l’année

Dr. Yves PRUNIER

Yves est un médecin et un formateur hors pair. Installé en Haute-Savoie, il va régulièrement au Népal et en Mongolie pour organiser les formations de secourisme, très importantes pour les  habitants des villages reculés. C’est un médecin infatigable et très engagé. Il est le coordinateur du groupe médical franco-népalais France Nepal Medical Group.

Les étudiants de l’année

M. Prem LAMICHHANE

Prem est un brillant étudiant népalais qui vient de terminer ses études à Science Po Paris, très peu de népalais y ont été admis. Il a obtenu une prestigieuse bourse afin de poursuivre ses études. Il rêve d’acquérir de l’expérience en France et de revenir s’engager en politique au Népal dans le but d’améliorer son pays.  Il publie souvent des articles visant à promouvoir des relations bilatérales.

Mme Manisha LUNA 

Manisha est une jeune fille adoptée en 2006 à Katmandou. Très tôt, elle a voulu faire des études d’art culinaire. Elle a travaillé chez des grands chefs comme Guy Savoy et Hélène Darroze. Elle continue ses études en cuisine au Lycée Guillaume Tirel, Boulevard Raspail. Dans les années à venir, elle souhaite rapprocher davantage nos deux pays grâce à la gastronomie.

Hommage à titre posthume

M. Corneille JEST

Que dire de Corneille JEST? Quand il s’agissait du Népal, Corneille JEST était à lui seul une encyclopédie vivante.Irremplaçable dans les relations France Népal, ilétait parmi nous, ici, au Sénat lors de notre colloque de 2015.

On ajoutera également qu’il a dirigé et soutenu de nombreux jeunes chercheurs, devenus aujourd’hui des chercheurs à part entière, principalement dans le cadre du CNRS.

14h30 – 15h45 HISTOIRE, SCIENCE & CULTURE

Président du débat : M. KHAKUREL

Rapporteur : M. SCUDELLARO

La première table ronde de l’après-midi a été ouverte par M. Fernand MEYER, directeur d’études honoraire à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE), et Mme Marie LECOMTE-TILOUINE, anthropologue et directrice de Recherche au CNRS. Leurs présentations ont porté sur les travaux de M. Corneille JEST, récemment décédé, pionnier de la recherche sur le Népal et le Tibet. 

Ensuite, M. Gilles-Henri GARAULT, préfet et ancien ambassadeur de France au Népal, agrégé d’histoire et ancien professeur à l’IEP de Paris et d’Aix-en-Provence, a présenté un riche exposé sur la relation entre la France et le Népal face à l’histoire.

16h00 – 19h00 MONTAGNE

Président du débat: M. Binod KHAKUREL.

Cette journée s’est terminée par une belle et grande table ronde sur le thème de la montagne. Depuis près d’un siècle, la France et le Népal entretiennent une relation particulière à la montagne, notamment entre Chamonix-Mont-Blanc et le massif himalayen. Cette relation a été marquée par l’ascension de l’Annapurna par Maurice Herzog et son équipe, ascension dont le 70e anniversaire sera célébré le 3 juin 2020. Lors de cette table ronde, plusieurs personnalités liées à la montagne se sont réunies autour de différentes interventions :

« L’Everest, mon guide » Dr. Christine JANIN, alpiniste & présidente de l’association À chacun son Everest

« Quand les Français ouvraient le bal des 8000 »  Jean-Michel ASSELIN, alpiniste, journaliste et écrivain

« Sustainable Summits » M. Eric FOURNIER, maire de Chamonix-Mont-Blanc & conseiller régional de la région Auvergne Rhône-Alpes

Présentation du livre : « Himalaya avec les porteurs du Népal» M. Philippe MONTILLIER, auteur

« Au cœur des glaciers de l’Himalaya : Des risques glaciaires meurtriers »  M. Maurice DUCHENE, président de l’association ICE-Himalaya

« Regards sur l’ascension de l’Annapurna » Mme Elisabeth HERZOG & M. Dawa SHERPA,

Différents points importants ont été soulevés par les intervenants et le public au cours de cette table ronde. D’abord, celui de mieux représenter les sherpas dont l’immense travail lors des différentes expéditions, a souvent été insuffisamment reconnu.

La sur-fréquentation récente des mythiques sommets de l’Himalaya a été évoquée ensuite. Ces sommets sont de plus en plus convoités, parfois par des personnes non-expérimentées, et le Népal est partagé entre deux aspirations contradictoires : développer le tourisme et protéger son environnement.  Un parallèle a été établi avec ce qui se passe aujourd’hui sur le sommet du Mont-Blanc. Il s’agit de parvenir à un tourisme durable respectueux de ces montagnes si puissantes et si fragiles à la fois.

Enfin, la question du changement climatique et de son impact sur les zones de montagne a été abordée, notamment du fait de la fonte des glaciers en haute et moyenne altitude. Ce phénomène entraîne la formation de lacs sous-glaciaires. L’Himalaya, qui détient la majeure partie des glaciers du globe terrestre, est donc fortement impacté. Cela est par ailleurs accentué par les risques de séismes, fréquents dans la région, et qui peuvent provoquer la rupture de ces lacs sous-glaciaires et de terribles inondations.

19h00: CLÔTURE DE LA JOURNÉE 

La journée a été clôturée par la projection du film de Marcel ICHAC, Victoire sur l’Annapurna, réalisé en 1953