28 août 2017

Binod Khakurel

 

Président

 

Binod KHAKUREL est né le 21 Octobre 1976 à Nuwakot, au nord-ouest de Katmandou. Alors qu’il est âgé de 11 ans, sa famille décide d’emménager à Katmandou où il fait ses études de lettres, de journalisme et cultive parallèlement  une passion pour l’histoire.  A la fin de ses études scolaires en 1994, il obtient un diplôme de guide de trekking de hautes montagnes et entame sa carrière de guide.

Dès le lycée, il découvre la France à travers la révolution française, les grands écrivains, les poètes et la gastronomie française. En 1995, à l’âge de 19 ans, il s’envole pour Paris, poursuit l’apprentissage du français, les études d’histoire à Paris-I et les études de l’art culinaire à la prestigieuse école Ferrandi qui lui permet d’exercer avec passion le métier de cuisinier dans de grandes maisons parisiennes.

A la Sorbonne, il rencontre souvent les plus grands érudits en littérature, notamment Pierre Brunel, Rimbaldien et critique littéraire français spécialisé dans la littérature comparée qui lui transmet une grande passion pour la poésie. De François Villon à Jacques Prévert, il découvre une extraordinaire richesse de la poésie française. A partir de 2004, Binod KHAKUREL s’intéresse particulièrement à la vie et aux ouvrages de Charles Baudelaire.  Fasciné par ce poète, il fonde  en 2008 la Société Internationale des Amis de Charles Baudelaire avec Pierre BRUNEL et Georges MOLINIE, respectivement Vice-président et Président de l’université Paris-IV à l’époque. En tant que Secrétaire général de la Société, il initie de nombreuses manifestations en réunissant les baudelairiens français et étrangers. De retour dans son pays natal en 2011, il organise une journée d’étude à Katmandou autour de Baudelaire et la poésie népalaise afin d’étudier la perception de la poésie baudelairienne chez les poètes népalais.

En 2002, il crée « France Népal » la première plateforme d’information et de communication entre ces deux pays. En septembre 2004, il organise une manifestation au Parvis de Trocadéro contre le  terrorisme et pour rendre hommages aux 12 népalais sauvagement assassinés en Irak par des fondamentalistes. C’est pour lui et pour la communauté népalaise en France la première manifestation publique à Paris. Par la suite, Il crée plusieurs associations en France et au Népal, anime des émissions de radio et prend différentes initiatives destinées à renforcer le lien d’amitié franco-népalaise.

Suite au séisme de 2015, il réunit la communauté franco-népalaise et fonde le « Collectif France Népal » le 28 avril de la même année, avec l’objectif de rassembler toutes les initiatives entre les deux pays afin de pouvoir agir plus efficacement. Le Collectif à travers ses sections s’est vite étendu à Lyon et à Katmandou ainsi qu’à Pokhara sous le nom de « Nepal-France Friendship Society ».